L’Hypnose

Hubert ROZÉ

Comment ça Fonctionne

L’Hypnose

L’hypnose est une pratique qui amène le sujet à un état de conscience second et modifié : ses caractéristiques lui sont propres et se différencient nettement de celles de l’état de veille ainsi que celui du sommeil.

Par l’hypnose, le patient est amené à une hyper réceptivité de l’information et va se livrer plus facilement à ses troubles en accédant à son inconscient qu’il pensait oublié ou dont il ignorait l’existence. Cette pratique peut être utilisée pour guérir de nombreuses maladies, et notamment celles dues à un stress important, ou à une addiction (tabagisme, alcool, nourriture, etc).

Une méthode pour l’hypnothérapeute d’accéder à l’inconscient

Le praticien utilise l’hypnose pour accéder aux parties du cerveau dont le sujet n’a aucun contrôle : l’inconscient. Un lien est alors établit encore le cerveau ainsi que le corps. L’hypnothérapeute perçoit cet inconscient comme une véritable bibliothèque d’information qui s’étend à toute une vie : souvenirs, traumatismes, environnement, sentiments, émotions etc.

Ces informations sont stockées et guident notre attitude et notre vie actuelle : certaines expériences traumatisantes ont un impact sur nos actions et il n’est pas toujours facile de les détecter pour pouvoir se soigner efficacement. C’est à ce moment là que l’on consulte un hypnotiseur qui dispose des moyens et du savoir faire pour entrer en contact avec nos idées les plus profondes et les plus refoulées.

Hubert ROZÉ

Histoire de l’Hypnose

L’histoire de l’hypnose commence au 18ème siècle avec le médecin allemand Franz Anton Mesmer (1734-1815). Ce dernier est alors persuadé que le corps humain est imprégné d’un fluide magnétique invisible (appelé le magnétisme animal), sur lequel il est possible d’agir. Il pensait que la maladie pouvait être un blocage du corps à la circulation fluide. Après son doctorat de médecine, Mesmer soigna plusieurs de ses patients et traita de nombreuses maladies grâce au fluide magnétique. Il est dit que ses patients étaient à l’époque « en état de transe ».

 

Après Mesmer, l’hypnose devient très populaire. L’anesthésie par « sommeil magnétique » sera utilisée par le Dr John Elliotson, lors de ses interventions chirurgicales. Avec le Dr Jean-Marie Charcot, célèbre neurologue, l’hypnose devient synonyme d’hystérie. En effet, le Dr Charcot soignait à cette époque de nombreux hystériques, par l’hypnose, d’où la confusion.

Les travaux d’Hippolyte Bernheim (1840-1910), professeur à l’université de Strasbourg démontreront que l’hypnose est un potentiel qui existe chez tous les êtres humains. C’est là que prendra fin la notion de magnétisme animal. Milton H. Erickson (1901-1980), psychiatre américain, révolutionna les concepts de l’hypnose et les formes de thérapie. L’hypnose Ericksonienne est née en 1937.

L’hypnose ericksonienne est issue de la pratique de Milton Erickson (1901-1980). Caractérisée par une approche souple, indirecte (métaphores) et non dirigiste, cette forme d’hypnose a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne : thérapie familiale, thérapie brève (stratégique, systémique), programmation neuro-linguistique (PNL)…

Pour Milton Erickson, l’inconscient est profondément bon et puissant. Il se révèle une puissance bienveillante avec laquelle l’état hypnotique doit permettre de coopérer. L’inconscient est capable de mobiliser des ressources intérieures, des potentialités susceptibles de conduire aux changements désirés. L’hypnose ericksonienne a pour but d’amener conscient et inconscient à travailler ensemble pour déclencher les changements utiles à la résolution du problème.

Milton Erickson enseignait à ses étudiants le respect du patient : chaque personne est unique et il ne peut y avoir de normalisation des techniques inductives; il faut prendre en compte la personnalité du patient et respecter sa demande.

Son approche s’illustre par une citation lors d’une conférence1 que Milton Erickson donna à Seattle en 1965 :

« Vous ne contrôlez pas le comportement d’une quelconque autre personne. Vous apprenez à le connaître, vous aidez les patients en l’utilisant, vous aidez les patients en les dirigeant de telle façon qu’ils rencontrent leurs besoins; mais vous ne travaillez pas avec les patients pour atteindre vos propres buts. Le but est leur bien-être, et si vous réussissez à obtenir leur bien-être, vous touchez directement votre propre bien-être. »

En France, c’est le Dr Jean Godin qui va le faire connaitre à partir des années 1980 en créant à Paris l’institut Milton H. Erickson, puis l’Association Française de Nouvelle Hypnose [archive] AFNH

Milton Erickson – Hypnose Ericksonienne

Milton Hyland Erickson, né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada) et mort le 25 mars 1980 à Phoenix (Arizona), est un psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l’hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l’hypnose thérapeutique. Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu’il rencontre : il s’agit par conséquent d’utiliser ses compétences et ses possibilités d’adaptation personnelles. Atteint de poliomyélite à l’âge de dix-sept ans, Erickson a été une figure emblématique du « guérisseur blessé », expérimentant sur lui-même, lors de sa réadaptation, certains phénomènes qu’il met ensuite en application dans l’hypnose thérapeutique1.

Au cours de sa carrière, Erickson a collaboré notamment avec Margaret Mead, Gregory Bateson, Lawrence Kubie, Aldous Huxley, John Weakland, Jay Haley et Ernest Rossi. Il est considéré comme le père des thérapies brèves2. Ses travaux ont inspiré plusieurs approches thérapeutiques, dont l’hypnose ericksonienne, la thérapie brève de Palo Alto3, la programmation neuro-linguistique et diverses autres techniques de traitement4. Parmi ses élèves les plus connus figurent Stephen Gilligan, William O’Hanlon, Stephen Lankton et Jeffrey Zeig.

source : wikipédia

Définition de l’Hypnose !

  • Selon le petit Larousse, Le terme hypnose désigne « un état de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion ».
  • Selon le Dr Mason, l’hypnose est « un état temporaire d’attention modifiée dont la caractéristique est une suggestibilité accrue ».
  • Selon Erickson, l’hypnose « c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne ».

Il est difficile de trouver une définition de l’hypnose, et rien qu’une.

On a pour autant pu observer que le rythme cardiaque de la personne hypnotisée est plus proche de celui observé à l’état de veille qu’à l’état de sommeil. Plus précisément, la personne hypnotisée est amenée à apporter sa concentration sur un point visuel et auditif. On peut donc plus penser à une hyper-décontraction plutôt qu’à une décontraction mentale.

Trouver un chemin vers son inconscient, trouver la clé pour apaiser ses maux, perdre du poids, arrêter de fumer, mieux dormir et réduire l’anxiété…

L’hypnose est aujourd’hui utilisée pour soigner vos difficultés au quotidien ! L’hypnothérapie, en quoi cela consiste ?

Qu’est-ce que l’hypnothérapie ?

L’hypnothérapie est l’application de l’hypnose dans le domaine thérapeutique.

L’étude de ce domaine est en plein essor puisqu’il est considéré comme étant un moyen efficace assurant le traitement des différentes problématiques psychiques et physiques d’une manière naturelle.

L’hypnothérapie permet d’induire un changement durable dans l’esprit du patient et donc de l’aider à changer, à atteindre ses objectifs et à améliorer ses conditions de vie.

Quels sont les bienfaits de l’hypnothérapie ?

Il existe trois catégories de problématique pour lesquels l’hypnose est efficace :

  • 1er Groupe : Les émotions désagréables comme le stress, la peur, l’angoisse etc… Ces émotions ne sont que le résultat d’une association faite par votre cerveau à des situations ou à des émotions désagréables. L’hypnothérapie permet alors de dissocier la situation des ressentis, de manière à ce que la personne puisse de nouveau revivre sa vie d’une manière normale.
  • 2eme Groupe : Les addictions comme l’addiction aux jeux, tabac, alcool, drogues, les troubles de comportement alimentaire etc.…Bref, tout type de comportement pouvant être néfaste pour la santé physique ou psychique. Plusieurs personnes qui souffrent d’une addiction souhaitent se débarrasser de ces mauvaises habitudes mais leurs inconsciences imposent la continuité d’un tel comportement. Dans ce cas, l’hypnothérapie permet de traiter cette problématique en déverrouillant certains mécanismes de l’état d’inconscience de manière à ce que vous serez capable de vous débarrasser de votre addiction d’une manière efficace.
  • 3eme groupe : La douleur, la douleur est une expérience émotionnelle et sensorielle désagréable. En modifiant les perceptions, l’hypnothérapie permet de diminuer la douleur, c’est une solution analgésique. L’hypnothérapie peut aussi être utilisée comme moyen d’anesthésie, elle permet de supprimer toute sensation de n’importe quelle région du corps d’une manière temporaire.

Déroulement d’une séance d’hypnothérapie

Le 1er Rendez-vous :

le recueil d’information et la définition de vos objectifs : L’anamnèse

Lors du 1er rendez-vous, nous allons ensemble créer votre anamnèse.

Cette étape est primordiale et incontournable, pour la réussite du reste de leur thérapie.

En tant que hypnothérapeute, cette première phase me permet de répondre clairement à vos différentes interrogations sur les vertus de la technique d’hypnose.

Nous allons ainsi créer un climat de confiance entre nous qui vous aidera à mieux comprendre vos objectifs, en tenant compte de votre vécu et de votre personnalité.

Lorsque nous aurons clairement défini les résultats attendus ,la réussite des séances d’hypnose est garantie.

En tant qu’hypnothérapeute, cette étape réalisée lors du premier rendez-vous, me permet de bien comprendre votre fonctionnement et de déterminer en conséquence les outils appropriés pour la résolution de votre problème en tenant évidemment compte de vos blocages et limites au niveau de votre inconscient.

2ème Rendez-vous : l’entrée en état d’hypnose

Ma voix en qualité de praticien de l’hypnose va vous conduire  progressivement dans un état de changement.

Ce changement progressif produit par l’hypnose doit être agréable, afin de vous permettre de mettre en œuvre un dialogue avec votre inconscient.

C’est également au cours de cette séance que je vous enseigne l’Auto-Hypnose, technique indispensable qui vous permet de travailler en autonomie.

Il est bon de savoir que vous demeuré conscient pendant cette séance d’hypnose, vous ne dormez pas. Cependant, vous allez éprouver une sensation de détente et de relaxation.

Cette situation qui laisse croire que vous somnolez est la plus propice pour accéder aux larges potentialités de votre inconscient afin de pouvoir y actionner vos multiples leviers de changement.

À cette phase, vous êtes vous-même au centre du processus inconscient, et en ma qualité d’hypnotiseur, mon rôle est celui d’un guide.

Je reste le seul guide de votre bien être pour le déroulement de la thérapie et donne ainsi mon consentement sur l’emploi d’une quelconque technique d’hypnose.

3ème étape : les changements

Pour opérer un quelconque changement lors de votre séance d’hypnose, vous devrez directement agir sur la partie de votre inconscient qui s’occupe de ce mécanisme.

Les techniques d’hypnose et thérapies brèves que je pratique , aident votre esprit à retrouver de nouveaux automatismes qui sont nécessairement idéals pour les changements préalablement définis.

À la fin du processus, vous revenez progressivement à votre état d’éveil de façon naturelle et harmonieuse.

Pour résumer :

Une séance d’hypnose type se décompose en trois grandes parties, à savoir :

  1. L’anamnèse : c’est le commencement de la collaboration. Votre thérapeute vous aidera à déterminer des objectifs qui tiennent compte de vos motivations et qui respectent votre intégrité physique et morale.
  2. La transe hypnotique : ou l’accompagnement vers un état modifié de conscience. Pendant cette phase de travail, votre hypnotiseur utilisera l’induction hypnotique qui vous correspond le mieux, faisant en sorte que le travail thérapeutique soit adapté, pour votre plus grand bien-être !
  3. Le réveil : un débriefing rapide du travail accompli. Il est probable que votre thérapeute vous propose un rendez-vous de contrôle, afin de s’assurer que tout va pour le mieux pour vous.

Hubert ROZÉ – HR Hypnose

Apprendre l’auto hypnose

les techniques d’auto-hypnose

Il est aujourd’hui possible aux hommes et femmes de réaliser une PNL (Programmation Neuro-Linguistique) ou auto hypnose.
La PNL fait partie intégrante de l‘hypnose. Il s’agit, d’apprendre les techniques pour pouvoir rentrer en hypnose soi-même.
Chaque jour, nous pouvons aussi, sans le savoir, et le vouloir, réaliser des « micro hypnoses » où nous déconnectons totalement de la réalité, l’espace de quelques secondes.
C’est le cas lorsque l’on rêvasse, que l’on est, comme on dit, dans la lune, ou encore juste avant de s’endormir, et au réveil. Ces épisodes, incontrôlables, sont bénéfiques à l’organisme.

Les effets de l’auto-hypnose.

auto hypnose pour guerir maladie

Chaque séance d’hypnose peut aider en matière de santé, à vous soigner, lorsque votre état le demande, lorsque des problèmes viennent vous compliquer l’existence.
L’auto-hypnose apporte vraiment une solution intéressante  à ce niveau, puis-ce qu’elle permet de ne plus « penser » à ce qui apporte des angoisses. En d’autres termes, elle tranquillise l’esprit.

Les avantages des techniques d’auto hypnose

L’hypnose prend très peu de temps, elle permet de retrouver l’état de relaxation, propice aux suggestions vécu lors des séances en cabinet.
Elle est très bénéfique sur le corps et l’esprit, tout en aidant à mieux appréhender les événements.
Le fait qu’elle soit réalisée en mode auto, et donc pratiquée « soi-même » est intéressant, par ce que cela met la méthode à la portée de chacun, peu importe le lieu où il se trouve.
Je préconise la pratique de l’auto-hypnose matin et soir pendant l’hypnothérapie, grâce à cette méthode vos progrès seront plus rapides.

Les applications de l’hypnose, de l’hypnothérapie et de l’auto-hypnose

L’hypnothérapie entre dans le champs des thérapies brèves. Une grande partie des problématiques rencontrées trouvent une résolution sur un nombre de séances réduit, de 1 (pour l’arrêt du tabac) à 7 ou 8 en moyenne voir 10.

Les applications sont nombreuses et concernent quasiment toutes les problématiques de la psyché humaine.

L’hypnose convient également aux enfants et les adolescents.

L’auto-hypnose

L’auto-hypnose est un exercice très simple à effectuer sur soi-même.

Je vous l’enseigne dès la première séance

Elle consiste à entrer dans un état d’hypnose (état naturel que chacun d’entre-nous connait, notamment lors de la transition éveil / sommeil) pour intégrer des suggestions personnalisées transmises par le praticien.

Cette pratique régulière favorise beaucoup la réussite du travail entrepris.

L’hypnose et votre suivi médical

Durant l’hypnothérapie, vous ne changez rien à vos habitudes. Si vous avez un traitement médicamenteux ou si vous avez un suivi médical, vous le poursuivez.

Pour rappel : Je ne suis ni médecin, ni psychologue, psychiatre ou psychothérapeute. Je ne fais aucun diagnostic.

Mon accompagnement ne peut en aucun cas se substituer à un avis médical et ne dispense pas de consulter un médecin à chaque fois que cela est nécessaire.

Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant.

À tout moment, je me réserve le droit de vous orienter vers un spécialiste du corps médical, si le besoin s’en fait ressentir.

D’un point de vue scientifique

Hr Hypnose scienceL’état d’hypnose est généralement défini comme un état modifié de conscience. Contrairement à un préjugé répandu, il s’agit bel et bien d’un état de veille et non d’un état de sommeil (les tracés électro-encéphalographiques le confirment)… et encore moins d’un état de perte totale de conscience ou de contrôle !

Bref, n’en déplaise à certains scénaristes en mal d’inspiration, aucun hypnothérapeute ne pourra vous transformer en « zombie » docile…Dans cet état de veille, la conscience est donc toujours bien présente… mais elle est « rétrécie » (par focalisation de l’attention) pour laisser plus de place au subconscient pour agir efficacement.

Et en faisant appel à des techniques de suggestions, de dissociations, de visualisations et de métaphores, le thérapeute va « reconstruire » et consolider le chemin d’accès aux ressources et au potentiel du consultant.

Ainsi, il trouve lui-même toutes les solutions.

Pour ce faire, le thérapeute va stimuler trois aires du cerveau en particulier : – l’amygdale cérébrale (où siègent les émotions), – l’hippocampe (où sont concentrés tous les apprentissages), – l’insula (qui gère les fonctions limbiques ainsi que la dépendance, la conscience de soi ou les expériences interpersonnelles).

Et bien sûr, en sortant d’une séance d’hypnose, le patient se souviendra naturellement de tout ce que le praticien à pu lui suggérer pendant la séance.

L’hypnose, résultats garantis ?

Beaucoup de personnes se pose la question de savoir si l’hypnose peut garantir à 100 % un résultat : la réponse est évidemment NON ! Pourquoi ? Tout simplement car comme dans le cas d’autres professions comme un médecin généraliste qui ne peut garantir la guérison, personne ne peut certifier une telle chose !

Une personne qui garantirait les guérisons serait multimilliardaire car imaginez le nombre de personne dans la souffrance qui se tourneraient alors vers lui… Cela reste donc un fantasme pour les rêveurs et les plus crédules…

Aucun médecin, chirurgien, thérapeute ou toute autre forme de médecine douce ne vous garantira un résultat à 100 % car le risque zéro n’existe pas !

Personne ne peut garantir une guérison à 100% d’avance !

Elles se révèlent systématiquement des plus malhonnêtes et finalement juste des charlatans qui vous vendent du rêve pour vider votre portefeuille.

Nous sommes tous uniques et chaque personne réagit différemment en fonction de la thérapie mais aussi de son parcours et passé.

Chaque personne est réceptive à l’hypnose mais pas toutes pour les mêmes problématiques. Par exemple une personne pourra être réceptive pour l’arrêt du tabac mais pas forcément pour perdre du poids et inversement ; une autre le sera pour l’arrêt du tabac, perdre du poids, vaincre une phobie, etc.

Rappelons que chaque personne est unique et que le résultat d’une thérapie dépendra de sa propre sélection réceptive inconsciente, c’est un peu comme les goûts et les couleurs qui diffèrent d’une personne à l’autre. Il y a des thérapies qui vont mieux fonctionner que d’autres en fonction du terrain mental et physique de la personne qui suit cette thérapie.

Choisissez bien votre hypnothérapeute afin d’en cibler un vrai qui s’est formé et non auto-proclamé !

Soyez très vigilant lors du choix de votre hypnothérapeute, renseignez-vous sur ses diplômes en contactant même l’école ou l’institut pour avoir une preuve de sa certification.

Regardez les commentaires de ses patients sur internet par exemple, avis , forum etc.

Faites également la différence en l’hypnose de spectacle et l’hypnose thérapeutique qui n’ont strictement et absolument rien à voir. Beaucoup de gens malheureusement ne font pas la différence et imaginent que suite à un claquement de doigt ils vont dormir et se réveiller comme par enchantement totalement guéris de leurs symptômes ! Si vous venez dans cette optique et bien là je vous conseille d’oublier totalement l’hypnose thérapeutique.

Hypnose

Problématiques Taitées

De nombreuses problématiques trouvent une solution grâce à l'Hypnose.

Hubert ROZÉ HR Hypnose à Barcelone
Videos

Informez vous...

Reportage
Le Fabuleux pouvoir de l'Hypnose
Reportage
Conscient... Inconscient